Syndicat national des producteurs, diffuseurs, festivals et salles de spectacle musical et de variété

Communiqué de presse 24/11/2015 : mobilisation pour le public, solidarité avec les victimes, soutien au secteur

Communiqué de presse

Paris, le 24 novembre 2015

A la suite des dramatiques événements qui se sont déroulés à Paris et à Saint-Denis, dans la nuit du 13 au 14 novembre, le PRODISS se mobilise pour réunir toutes les conditions qui permettront à ses membres d’accueillir à nouveau des spectateurs dans les lieux de spectacle, dont l’un a été particulièrement touché par les terribles attaques. Le syndicat collabore ainsi avec l’ensemble des acteurs institutionnels, notamment le ministère de la Culture et de la Communication, pour garantir la pérennité d’un secteur, fragilisé par ces événements exceptionnels.

  • SOUTIEN AU SECTEUR = PLAN DE SOUTIEN DE 50 MILLIONS D’EUROS

Aujourd’hui, les garanties de sécurité et le modèle économique du secteur du spectacle sont à revoir, à la lumière des nouvelles dispositions à mettre en place en amont et au cours d’une représentation, ainsi que de la baisse des ventes de billets constatés sur la semaine post-attentats (- 80 % par rapport à l’année dernière, - 50 % sur le weekend du 21 et 22 novembre) et des annulations de spectacles. En effet, les seules ressources des acteurs du secteur ne pourront pas leur permettre d’installer durablement des solutions pérennes pour répondre à ces attentes. Le PRODISS salue, ainsi, à ce titre, la mise en place immédiate, par la ministre de la Culture et de la Communication, Fleur Pellerin, d’un fonds d’urgence de 4 millions d’euros. Mais l’onde choc nécessite un plan de soutien d’envergure à moyen terme du gouvernement : en effet, pour pallier l’impact, le syndicat évalue ses besoins à 50 millions d’euros.

La mise en place de ce fonds d’urgence est essentielle pour l’ensemble des entrepreneurs de spectacles que nous représentons au PRODISS. Nos 340 entreprises (salles, producteurs, diffuseurs, festivals) du secteur privé sont composées surtout de petites structures, sous dotées en fonds propres, ne disposant quasiment d’aucun actif et d’une fragilité extrême. Directement touché par ce drame national, notre secteur a aujourd’hui besoin du soutien de l’ensemble des acteurs de notre écosystème, et notamment de celui des pouvoirs publics. Or, le résultat net des entrepreneurs de spectacles constaté, divisé par trois depuis 2008, est inférieur à 1%, soit 15 M€. La plupart des entreprises sont des TPE et le chiffre d’affaires pour 75 % d’entre elles est le plus souvent inférieur à  1 M€. « Le matelas pour absorber une crise n’existe pas. C’est pourquoi il est nécessaire de rassurer la profession en augmentant son montant et de définir au plus vite le périmètre de ce fonds d’urgence. Cette somme permettra de faire face aux moyens supplémentaires mis en œuvre pour la sécurisation des salles, mais aussi pour faire face à la baisse des ventes de billets telle que constatée sur cette première semaine. »

  • SOLIDARITE AVEC LES VICTIMES = CREATION D’UN FOND D’AIDE

Porté par les marques de soutien reçues, le PRODISS souhaite manifester sa solidarité envers les victimes touchées lors de l’attaque du 13 novembre 2015, et à leurs proches, en recommandant à ses adhérents qui le souhaitent, d’abonder un fonds d’aide par exemple sur la  base d’1€ sur chaque billet vendu en décembre.

  • MOBILISATION POUR LE PUBLIC = TOUS AU CONCERT

Dans ce contexte, le PRODISS accompagnera l’ensemble de ses adhérents, producteurs, salles, diffuseurs, festivals, dans la mise en place des mesures de sécurité qui seront nécessaires pour accueillir le public, victime du terrorisme vendredi 13 novembre. C’est aussi pour ces spectateurs que le secteur s’engage à mettre en œuvre les recommandations des préfectures et des commissariats, qui doivent être, selon le syndicat, homogènes pour l’ensemble des acteurs et des régions. Le PRODISS souhaite également aller au-delà de ces consignes en proposant le billet nominatif, qui permettra de faciliter les contrôles d’identité aux entrées des salles.

Symboles de notre mode de vie et de notre jeunesse, les lieux visés par le terrorisme vendredi soir avaient tous la caractéristiques d’accueillir du public. C’est aussi pour ce public, qui s’est rendu en nombre dans les salles la semaine dernière malgré les attentats, que l’ensemble des acteurs de la filière doit aujourd’hui travailler pour permettre d’assurer, à nouveau, les représentations culturelles, musicales et humoristiques, qui sont la véritable preuve que nous sommes capables de nous relever et de revenir à la vie.

Une campagne de sensibilisation pour inciter le public à venir au spectacle est d’ores et déjà lancée, incluant un guide de bonnes pratiques sur l’accueil et la sécurité, à destination à la fois des spectateurs et des professionnels du spectacle. Un label « Tous au concert » est actuellement diffusé.


Télécharger le communiqué de presse

Contact presse : Aline Renet – a.renet@prodiss.org – 06 66 66 39 00