Syndicat national du spectacle musical et de variété

RETOUR SUR LE 8ÈME DÉJEUNER DE LA FILIÈRE

Le PRODISS a organisé, le vendredi 21 juin, le 8e déjeuner de la filière musicale. Le débat a été lancé autour de la mise en place du Centre national de la musique (CNM) en présence du ministre de la Culture, Franck Riester, et d’une centaine de personnalités emblématiques de l’écosystème musical.

LE CNM : SUJET CENTRAL DU DÉJEUNER DE LA FILIÈRE

Lors de la dernière édition du déjeuner, la filière était en ordre de marche pour contribuer activement aux côtés du gouvernement et du parlement à la création d’un CNM fédérateur, structurant et régulateur. Un an plus tard, la proposition de loi sur la création du CNM a été adoptée en commission des Affaires culturelles de l’AN fin avril et sera examinée au Sénat le 9 juillet prochain.

Marc Lhermitte (Associé EY) a présenté, en introduction de ce temps d’échange, un bilan chiffré sur « le spectacle vivant et les territoires ». Puis les membres de la filière musicale ont pris la parole. Ainsi, Malika Séguineau (Directrice Générale du PRODISS), Olivier Michel(Président de PROFEDIM (syndicat des compagnies lyriques, centres de création musicale, ensembles musicaux spécialisés) et fondateur de la salle de spectacles à Paris « La Pop »), Pascal Bois (député de l’Oise et rapporteur de la proposition de loi sur le CNM), Olivier Darbois (Président du PRODISS), Stéphan Bourdoiseau (fondateur Wagram & W spectacles et administrateur UPFI), Jules Frutos (fondateur d’Alias Production, Co directeur du Bataclan et administrateur du PRODISS) et Jean Noël Tronc (Directeur général de la Sacem), ont débattu autour du CNM. Ces échanges ont eu lieu en présence de Franck Riester qui a assuré aux professionnels son engagement et son soutien autour du projet.

LES PRISES DE PAROLE

« Nous avons besoin d’un New Deal pour la musique. Le CNM en est le jalon primordial. Nous espérons qu’il sera à la hauteur des espérances qu’il soulève. Nous espérons également qu’il constituera la première pierre d’une ambition plus large pour la musique, qui réponde aux attentes de tous les entrepreneurs que nous représentons. » - Malika Séguineau, découvrir l'intégralité de son discours

 « La maison commune, nous l’attendons pour transformer l’essai des travaux débutés en 2011. Néanmoins, l’élan des professionnels qui accompagne ce beau projet cède depuis quelques semaines la place à une inquiétude. La dimension politique de ce projet nous questionne. (…) L’éléphant CNM va-t-il accoucher d’une souris ? » - Olivier Darbois, découvrir l'intégralité de son discours

À la suite de ces prises de parole, Franck Riester, ministre de la Culture est intervenu pour assurer aux professionnels de la filière musicale la détermination totale du Gouvernement à la défense et à la promotion de la filière et des métiers. Il a poursuivi sur le sujet du CNM en déclarant : « Cette utopie qu’était le CNM en 2011, nous sommes aujourd’hui en train de la réaliser. La confiance que vous avez placée en nous, je ne la trahirai pas ». Un moment d’échange qui a aussi permis au ministre d’aborder les autres sujets d’actualité, dont le crédit d’impôt et la question des coûts de sécurité des festivals.  

LES INTERVIEWS LIVE

En partenariat avec « La lettre du musicien », des interviews en direct du déjeuner de la filière ont été organisées. Catherine Ruggeri, Malika Séguineau, Pascal Bois, Jean-Noël Tronc, Angelo Gopee, Olivier Darbois et Frédéric Hocquard ont répondu en live aux questions d’Antoine Pecqueur (chef de rédaction de La lettre du musicien).  Vous pouvez retrouver toutes ces interviews sur le twitter du PRODISS ou de la Lettre du musicien.