Syndicat national du spectacle musical et de variété

La mutation numérique du live

Le numérique est partout. Industries, administrations, vie quotidienne, tous les secteurs de la vie humaine et a fortiori les sphères économiques qui les structurent sont grandement impactés par l’importance prise par les outils numériques créés lors des deux dernières décennies. L’industrie du live, en tant qu’industrie créative et agile, proche de tous les publics, ne pouvait pas échapper à cette transformation digitale mondiale.

S’il a toujours constitué un espace privilégié permettant la rencontre directe entre l’artiste et le public et un vecteur de promotion, le concert est longtemps resté un produit dérivé du disque. Pourtant, depuis de nombreuses années, la dématérialisation de la musique a profondément changé la façon dont le public perçoit et vit l’expérience de la scène lorsqu’il se rend au concert d’un artiste.

Avec l’utilisation des réseaux sociaux pour la promotion des concerts et tournées, la numérisation de la billetterie, l’importance des métadonnées pour créer et entretenir le lien avec les fans, les nouvelles interactions pendant les spectacles, etc, le spectacle musical et de variété a vu dans ce contexte son rôle modifié.

Cette révolution numérique a donné naissance à de nouveaux enjeux de production et de création, pour les artistes, les entrepreneurs de spectacles, et l’ensemble des acteurs de la Scène. Parmi les nombreux enjeux qui cristallisent les tensions au sein de l’écosystème liant le spectacle vivant au numérique figurent de nouvelles opportunités dont tous les acteurs du live doivent se saisir.

Aujourd'hui, le PRODISS souhaite écrire l'avenir de la Scène en France : il est temps de mêler économie culturelle et économie numérique, et non plus de les opposer. C’est dans cette logique, et pour traiter de cet enjeu, que le PRODISS a décidé de créer le think tank PROSCENIUM.