Syndicat national du spectacle musical et de variété

GRAND DÉBAT NATIONAL : LES 4 ORIENTATIONS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

GRAND DÉBAT NATIONAL : LES 4 ORIENTATIONS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

Le président de la République a tenu, jeudi 25 avril, une conférence de presse pour répondre aux attentes exprimées lors du Grand débat national. Afin de répondre au "profond sentiment d'injustice fiscale, territoriale, sociale", au "sentiment d'abandon" ressentis par les citoyens et aux "grands changements" à venir, le président de la République a dressé 4 orientations afin de placer "l'homme au coeur de notre projet". 

1 - "Changer en profondeur notre démocratie, notre organisation, notre administration"

Réforme institutionnelle

  • Renforcer le rôle des maires « par un statut digne de ce nom ».
  • Rendre le Parlement plus représentatif avec « une part significative de proportionnelle » - autour de 20 % dans chaque assemblée – et limiter les mandats dans le temps.
  • Réduire le nombre de parlementaires.
  • Donner plus de place à la voie référendaire à travers l’approfondissement du référendum d’initiative partagée, avec une initiative qui puisse venir d’un million de citoyens.
  • Renforcer le « droit d’interpellation des élus » au niveau local.
  • Réformer le CESE en réduisant le nombre de représentants et à travers le tirage au sort, dès le mois de juin, d’un « conseil de la participation citoyenne ».

 Organisation de la République et de l’administration

  • Définir, d’ici le premier semestre 2020, un nouvel « acte de décentralisation » adapté à chaque territoire, sur le logement, le transport, et la transition écologique, s’appuyant sur les principes de « responsabilité, lisibilité et financement » et de différenciation territoriale.
  • Redéfinir un nouveau pacte territorial pour « remettre du service public partout » en assurant un service public à moins de 30 minutes et en empêchant les fermetures d'hôpital ou d'école sans l'accord du maire. 
  • Présentation par le Premier ministre « dès le mois prochain une profonde réorganisation l’administration qui vise à donner plus de pouvoir et de responsabilité au terrain ».
  • Création de maisons de services publics « France Service » dans chaque canton.
  • Réforme de la haute fonction publique, de son recrutement, sa formation et sa gestion des carrières. Frédéric THIRIEZ sera chargé de proposer au gouvernement une réforme sur le sujet. 

2 - "Remettre l’humain et la justice au cœur du projet national"

Fiscalité

  • Sur l’évasion et l’optimisation fiscale excessive, la Cour des comptes aura la mission d’évaluer les sommes qui échappent à l’impôt et de proposer des mesures précises pour y remédier.
  • Sur la réforme de l’ISF, une évaluation sera menée en 2020 et des corrections seront apportées si besoin.
  • S’agissant de la baisse des impôts, l’objectif est de baisser les impôts d’un « maximum de nos concitoyens, en particuliers de ceux qui travaillent », en réduisant l’impôt sur le revenu, à travers la « suppression de certaines niches fiscales pour les entreprises, la nécessité de travailler davantage ».

Education

  • Étendre le dédoublement des classes à la grande section de maternelle et avoir jusqu’au CE1 des classes de moins de 24 élèves.
  • Améliorer la formation des professeurs et « rebâtir et revaloriser ce métier », notamment en vue de la réforme des retraites.

Travail

  • Bâtir une « réforme la plus ambitieuse de notre assurance chômage dès cet été ».
  • Lutter de manière plus efficace contre les injustices et les freins dans l’accession à l’emploi. Dans ce sens, le Premier ministre réunira dans les prochains jours « les partenaires sociaux, les associations, les élus » pour proposer d’ici à septembre des « solutions concrètes ».
  • Reconduction « cette année » de la prime sans charge ni impôt décidée l’année dernière.
  • Création du revenu universel d’activité.
  • Ré-indexation des retraites de moins de 2000 euros au 1er janvier 2020 et aucune sous-indexation de retraite à partir de 2021.

3 - "Investir dans les grandes transitions pour bâtir la confiance"

Climat

  • La convention de 150 citoyens tirés au sort aura pour première mission de « redessiner toutes les mesures d’aides aux citoyens sur la transition climatique, dans le domaine des transports, de la rénovation des logements, de définir d’autres mesures incitatives ou contraignantes et de définir des ressources supplémentaires ». Le résultat de ce travail sera soumis « sans filtre, soit au vote du Parlement, soit à référendum, soit à application réglementaire directe ».
  • Création d’un Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel MACRON.
  • Au niveau européen, défense d’un prix minimum du carbone, d’une taxe carbone aux frontières et d’une finance verte plus ambitieuse.

Agenda 2025

  • Rebâtir « un système de retraite juste » par points avec une refondation « présentée à l’été qui se fera sur plusieurs années ».
  • Finaliser « cet automne » une stratégie sur le grand âge et la dépendance.
  • Bâtir « à l’automne » un pacte productif permettant de « viser en 2025 le plein emploi » pour construire un plan clair sur plusieurs thèmes - « produire, se déplacer, se nourrir, se soigner » - avec des objectifs en matière de recherche et d’investissements.

4 - "Savoir réaffirmer les permanences du projet français"

Famille

  • Redéfinir « l’ambition et la force de la politique familiale » en mettant notamment en place, s'agissant des familles monoparentales, une prérogative de puissance publique aux Caisses d’allocations familiales pour prélever les pensions alimentaires dues non versées.
  • Revaloriser le rôle et les droits des aidants familiaux.

Engagement

  • Bâtir une « politique beaucoup plus ambitieuse pour accompagner les associations ».
  • Poursuivre le déploiement du service national universel.

Laïcité

  • Renforcer « le contrôle des financements venus de l’étranger ».

Définition des frontières 

  • Au niveau européen, refonder la politique d’aide au développement et la politique migratoire.
  • Au niveau national, instaurer un débat annuel au Parlement sur la politique migratoire.

9EME ÉDITION DES PRIX DE LA CRÉATION MUSICALE

Ce Lundi 1er Avril 2019, la CSDEM organisait ses 9èmes Prix de la Création Musicale dans les salons de l'Hôtel de Ville de Paris. 330 personnes, éditeurs, auteurs, représentants des institutions et des acteurs de la filière musicale étaient réunis pour célébrer la création.

La CSDEM adresse ses remerciements  à ses partenaires au premier rang desquels la SEAM et la SACEM, aux artistes nommés et lauréats ainsi qu'à leurs éditeurs, au jury et à son Président Pierre Lescure, à Rebecca Manzoni, maîtresse de cérémonie pour la deuxième fois, à la commission Prix de la Création Musicale et sa Présidente Catherine Cuny ainsi qu'à Benoit Chapdelaine et nos permanentes Sophie Waldteufel et Victoria Ory qui ont tous contribué au succès de cette cérémonie.

C'est Juliette Metz, notre Présidente, qui a ouvert la soirée par un discours qui rappelait les chantiers et combats en cours et à venir ainsi que la satisfaction de se réunir autour de cet événement.
Vous pouvez consulter ce discours ICI
La CSDEM en profite pour la remercier pour son travail infatigable et son action tout au long de l'année pour la défense des éditeurs de musique.

Voici donc la liste des lauréats 2019 :

PRIX D'HONNEUR 

IAM

PRIX SPECIAL DU JURY 

CAMILLE

AUTEUR DE L’ANNÉE 

DORIAND
Johnny Flyer Music (représentées par Sony/ATV Music Publishing Allegro)

COMPOSITEUR DE L’ANNÉE :

SAGE
Sage Music (gérées par Velvetica Music Publishing)

CHANSON ORIGINALE DE L'ANNEE : STREAMING

"DJA DJA"
Aya Nakamura
Auteur : Aya Danioko
Compositeur : Some 1ne, Machynist, Aloïs Zandry
Editeurs : Warner Chappell Music France / Universal Music Publishing / Perspectives / 6 et 7

CHANSON ORIGINALE DE L'ANNEE : AIRPLAY

"LA MÊME" 
Maître Gims en duo avec Vianney
Auteurs : Maître Gims, Vianney
Compositeurs : Renaud Rebillaud, Vianney, Maître Gims
Editeurs : Maître Gims DR / Gohan Music (administrées par Peermusic) / La Passée Editions

NOUVEAU TALENT :

ANGÈLE
Warner Chappell Music France / Angèle VL

MUSIQUE ORIGINALE POUR UNE FICTION :

EN LIBERTÉ – BOF
Composée par Camille Bazbaz
Pelléas / Les éditions du 22 décembre – 22D Music

MUSIQUE ORIGINALE POUR UN DOCUMENTAIRE  :

APRÈS DEMAIN – BOF
Composée par Fredrika Stahl
Sony/ATV Music Publishing

RÉINTERPRÉTATION ET REMIX :

SI TU T’EN VAS – Aquaserge
Auteur / compositeur : Léo Ferré
Editeurs : Les Nouvelles Editions Méridian / La Mémoire et la Mer

SYNCHRONISATION PUBLICITAIRE D’UNE ŒUVRE FRANÇAISE  :

DEUX
Lomepal / Pierrick Devin, VM The Don
Khra (gérées par Velvetica Music Publishing) / Pierrick Devin / VM The Don
Annonceur : Apple

SYNCHRONISATION PUBLICITAIRE D’UNE OEUVRE INTERNATIONALE  :

ROCK LOBSTER
Catherine Pierson, Frederick Schneider, Julian Strickland, Ricky Wilson, Cynthia Wilson
Mute Song Ltd représentées par Première Music Group et Kobalt représentées par Bonus Track
Annonceur : Orange

RECUEILS DE PARTITIONS :

ANGÈLE – « BROL »
Édition et production Patrick Moulou-Bookmakers International
Warner Chappell Music France
 

Le Parlement européen adopte la directive sur le droit d’auteur

Le Parlement européen vient d’adopter le projet de directive sur le droit d’auteur, après deux ans et demi de négociations intenses entre le Parlement, la Commission et les Etats de l’Union. Par ce vote historique, un message est envoyé par l’Europe au monde entier, en faveur de la culture, de la création, des auteurs, des artistes et des journalistes, et de leur droit à une juste rémunération dans l’univers numérique.

Le projet de la directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique a été adopté en séance plénière, au Parlement européen, par 348 voix contre 274 (et 36 abstentions), le 26/03/2019. Ce texte, voté dans un premier temps au Parlement le 12/09/2018, avait fait par la suite l’objet d’un accord entre le Parlement, la Commission et le Conseil européens, entériné le 13/02/2019.

Ce vote est un acte de souveraineté européenne et une victoire de la démocratie, parce qu’il a été possible malgré l’une des plus violentes campagnes de lobbying et de désinformation de l’histoire de l’Union européenne, de la part de ceux qui voulaient à tout prix éviter l’adoption d’un texte pourtant équilibré.

La directive sur le droit d’auteur est favorable à l’innovation et bénéfique pour l’avenir d’Internet, et créé enfin les conditions d’une situation plus juste, dans l’univers numérique, pour les créateurs, les artistes et les journalistes dont il renforce les droits.

Retrouvez ci-dessous les grandes lignes de la directive sur le droit d’auteur dans le marché unique numérique :

  • Les plateformes en ligne sont responsables du contenu que les utilisateurs uploadent;
  • Cette responsabilité « exige que ces parties paient les titulaires de droits pour le matériel protégé par le droit d’auteur qu’elles mettent à disposition » ;
  • Certains contenus uploadés, comme les « mèmes » ou les GIF, sont « expressément » exclus de la directive ;
  • Les hyperliens vers des articles d’actualité, accompagnés de « mots isolés ou de très courts extraits », pourront être partagés librement;
  • Les journalistes « doivent recevoir une part de tout revenu lié au droit d’auteur obtenu par leur éditeur de presse » ;
  • Les plateformes « start-ups » sont soumises à des obligations « moins strictes ».
     

Consulter le communiqué de presse de la Sacem
Consulter le communiqué de presse de la SACD

Pages

Pages